Nouvelle adresse : http://aube-eternelle.bb-fr.com
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Quoi de neuf ici ?
Aenarion le défenseur EmptyVen 24 Déc - 18:04 par Invité

» -§ corps ravagés, tout espoirs envolés, la fin de l'aube §-
Aenarion le défenseur EmptyLun 5 Avr - 21:47 par Invité

» Province du Nordland
Aenarion le défenseur EmptyJeu 5 Nov - 0:12 par Invité

» -§ Bestiaires §- Trolls
Aenarion le défenseur EmptyMer 14 Oct - 15:53 par Invité

» les pays elfique extérieur.
Aenarion le défenseur EmptyDim 11 Oct - 22:45 par Invité

» Belle drainei cherhce ami(e)s
Aenarion le défenseur EmptySam 10 Oct - 22:56 par Invité

» Interview Deitsu
Aenarion le défenseur EmptyMer 30 Sep - 16:19 par Invité

» Mortal online
Aenarion le défenseur EmptyMar 22 Sep - 2:12 par Invité

Tout sur l’Aube Eternelle
OB Tools
-68%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
47.59 € 149.99 €
Voir le deal

 

 Aenarion le défenseur

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Aenarion le défenseur Empty
MessageSujet: Aenarion le défenseur   Aenarion le défenseur EmptyVen 7 Déc - 15:48

AENARION
Le Défenseur, 1 - 80 (Calendrier impérial -4500 à -4420)

C'était une ère sombre, une époque de conflits, de rage et de terreur durant laquelle les créerions cauchemardesques du Chaos ravageaient le monde. Le portail du pôle, que les Anciens utilisaient pour voyager d'un monde à l'autre, s'était effondré en laissant une puissante énergie magique se répandre sur le Monde Connu. Il s'en déversait un flot de démons et de damnés qui ravagèrent le monde. Les Anciens étaient morts, laissant leurs enfants affronter seuls ces abominations.
Sur Ulthuan, le long âge d'or de la paix touchait à son terme. Les hordes du Chaos s'étaient abattues sur ses habitants, émergeant des mers en furie ou se matérialisant depuis l'éther pour massacrer sans pitié les enfants de la Reine Éternelle. Ne connaissant pas la guerre et n'utilisant jusqu'alors qu'une magie pacifique, les elfes n'avaient aucune chance de résister. Des villages entiers furent rasés et les populations des villes décimées tandis que les elfes priaient leurs dieux de leur venir en aide.

L Elu d'Asuryan
C'est des ténèbres et du sang de cet âge terrible qu'émergea Aenarion, le plus grand et le plus pathétique de tous les héros elfes : champion maudit et dieu déchu, le plus puissant guerrier d'une ère de luttes pour la vie. Le premier, le mieux aimé des Rois Phénix d'Ulthuan et, d'entre tous, celui qui souffrit du destin le plus tragique.
Aenarion était un aventurier, qui après avoir parcouru le monde revint en Ulthuan pour protéger son peuple. Il combattit de son mieux en sachant malgré tout que les pitoyables armes des elfes et la sorcellerie pacifique de la Reine Éternelle ne pourrait résister longtemps à la puissance des ténèbres. Révolté par le massacre de son peuple, il voyagea sur cette terre dévastée jusqu'au temple d'Asuryan, déterminé à invoquer l'aide de son dieu. Aenarion supplia Asuryan de venir en aide à son peuple. Mais son dieu ne semblait pas l'entendre et aucun signe ne lui parvenait. Il pria longtemps et fit l'offrande d'un agneau blanc, mais en vain. Devant le dédain d'Asuryan, Aenarion jura de faire le sacrifice suprême en échange de la survie de son peuple. Toujours sans réponse, il tint sa promesse et se jeta dans la chaleur infernale du feu sacré. Son corps se consuma douloureusement, la souffrance saisit ses membres, ses cheveux s'enflammèrent et son cœur cessa de battre. Ceux qui le regardaient le crurent mort et c'est alors qu'un miracle inattendu survint.

Aenarion refusait de périr. Lentement, avec peine, il tituba hors du foyer. Sa peau brûlée reprit son apparence normale et ses cheveux calcinés retrouvèrent leur éclat. Il sortit indemne des flammes, transformé par le feu purificateur. Ses yeux avaient l'éclat de l'esprit d'Asuryan. Une lumière émanait de son corps, une lumière que tout le monde pouvait voit Tous savaient qu'il était désormais le gardien d'un pouvoir transcendants! et les elfes se placèrent immédiatement sous ses ordres.
Aenarion sortit du temple pour mener son peuple au combat. La horde hurlante du Chaos lui taisait face. Il prit son javelot de chasse, le projeta sur le démon qui commandait l'ost chaotique et l'arme traversa le corps du monstre. Nimbé par le pouvoir d'Asuryan, Aenarion se saisit de l'épée de son adversaire et entreprit de massacrer l'armée démoniaque.
Les elfes du temple reprirent courage en voyant leurs adversaires désemparés. Ils prirent leurs lances et accoururent à son aide. Caledor le dompteur de dragons, le plus grand de son époque, lui jura allégeance et ensemble, ils formèrent les elfes à l'art du combat.
Avec cette armée, .Aenarion porta le combat sur les domaines des démons, défia leurs champions et dispersa leurs forces. Grâce à une armure forgée sur l'Enclume de Vaul, il était invincible, et ses légions de dragons et d'elfes balayèrent leurs adversaires.
Pendant la brève période de paix qui s'ensuivit, Aenarion épousa la Reine Éternelle Astarielle. Elle lui donna une fille qu'ils nommèrent Yvraine et un fils, Morelion. Hélas, le Chaos ne tarda pas à reprendre des forces, et les cors d'argent appelèrent une fois de plus les elfes à la guerre.
Les osts démoniaques surgissaient de nouveau. Leur nombre était tel qu'ils noircissaient les terres. Chaque elfe qui tombait était une perte irremplaçable, mais les hordes des démons étaient sans fin, et bien des héros périrent en tentant de les repousser.
Pendant plus d'un siècle, la guerre se prolongea sans que les elfes puissent entrevoir le moindre espoir de victoire, seulement le spectre d'une défaite inéluctable. C'est Caledor, grâce à ses talents de mage, qui finit par proposer un plan afin de vaincre le Chaos une fois pour toutes. Après des années de recherches, il avait fini par découvrir que le Portail des Anciens s'était effondré et que c'est par là que les démons pénétraient sur leur monde. Le plan de Caledor devait regrouper ces énergies et les renvoyer dans le royaume du Chaos en créant un vortex cosmique qui drainerait la magie du monde et délivrerait ses habitants de la menace. C'était un plan qui avait fort peu de chances de réussir, mais Caledor et beaucoup d'autres pensaient que tenter un acte, aussi désespéré soit-il, était préférable à la mort lente qui menaçait le peuple elfique.

16 LES ELFES D'ULTHUAN
Aenarion s'y opposa, surnommant ce plan le Conseil du Désespoir. Même si au fond de son cœur il savait que la guerre
élan: perdue d'avance, il était déterminé à se battre jusqu'au ont plutôt que de risquer ce que Caledor proposait. Il aurait
peut-être réussi à dissuader Caledor, mais une nouvelle terrible
survînt alors: des démons avaient tué Astarielle et leurs

enfants avaient disparu.
L Epée de Khaine
Aenarion fut empli d'une indicible rage et d'une fureur sans (mute. Il jura qu'il tuerait toutes les créatures du Chaos qui marchaient à la surface de la terre. Ceux qui l'entendirent ne doutèrent ni de sa folie, ni de sa résolution. Il annonça qu'il se rendrait sur l'Ile Blafarde, et l'horreur emplit le cœur de ceux

qui eurent vent de ces paroles. Tous savaient ce que cela signifiait: Aenarion allait s'emparer de l'Épée de Khaine qui reposait dans les îles du nord d'Ulthuan.
Cette arme aussi vieille que le monde et plus redoutable que la plus puissante des armes magiques attendait depuis le commencement des temps, fichée dans le grand autel noir de Khaine sur l'île Blafarde. C'était un éclat de l'arme meurtrière de Khaela-Mensha-Khaine forgée par Vaul lui-même, un fragment de mort cristallisé, capable de tuer les démons aussi bien que les dieux.
Tous savaient que saisir l'Epée de Khaine signifiait la damnation éternelle, de soi et de tous ses descendants. Caledor supplia Aenarion de renoncer, mais rien n'y fit.

LES ELFES D'ULTHUAN
Ignorant les mises en garde des mortels comme celles des immortels, il enfourcha Indraugnir, le plus grand des dragons, et s'envola vers l'Ile Blafarde. Indraugnir était puissant, même parmi les dragons, mais le voyage fut si difficile qu'il l'épuisa. Des démons les assaillirent et tentèrent de les détourner de leur chemin. Les dieux elfiques lui murmuraient des avertissements, mais /Enarion les ignora. Laissant Indraugnir aux abords de l'Ile, /Enarion fit les dernières lieues à pied sur la plaine hantée. On dit que le fantôme de sa femme le supplia de ne pas aller plus loin. Mais, fermant son cœur, /Enarion ignora les suppliques et tira la grande lame sanglante - la Faiseuse de Veuves - de l'autel, scellant son destin et celui de son peuple.
Un Dieu Mortel
/Enarion retourna au combat. La force d'Asuryan guidait son bras et le pouvoir de la Faiseuse de Veuves était si grand que rien ne pouvait lui résister. Dieux et démons tremblaient devant sa colère. L'ennemi fut repoussé, pour un temps.
/Enarion se tailla un nouveau royaume au nord d'Ulthuan, sur les terres désolées de Nagarythe, une région dont le paysage reflétait ses états d'âme. Ce royaume attira à lui les guerriers les plus sauvages de son armée. A la surprise générale, /Enarion se remaria avec la mystérieuse prophétesse Morathi, dont on disait qu'il l'avait sauvée des démons de Slaanesh. De cette union naquit Malékith, qui devint l'elfe le plus honni par ses pairs. La cour d'/Enarion se transforma en un endroit aussi dangereux que son maître, et les elfes des autres royaumes hésitaient à s'y rendre. Les rumeurs parlaient de jeux cruels, si bien que même Caledor mena ses princes dragons vers le sud, sa terre natale.
/Enarion ressentit le départ de Caledor comme une trahison, mais les démons envahirent de nouveau Ulthuan avant qu'il ne puisse assouvir sa vengeance. Ils étaient si nombreux et féroces que tous, à l'exception d'/Enarion lui-même, comprirent que le monde était condamné.

Pendant que la bataille faisait rage, les sorciers eifîques psalmodiaient l'incantation qui devait créer le vortex. Les éclairs crépitèrent, illuminant un monde qui tremblait. Le calme et le silence revinrent pour un court moment puis les montagnes vacillèrent. Une terrible énergie vibrait entre le ciel et la terre. Des éclairs de magie pure provenant du sommet des montagnes convergèrent au-dessus de l'Ile des Morts. Pendant qu/Enarion et son armée menaient un combat inégal, les mages luttaient pour achever leur incantation et mouraient les uns après les autres. Les plus faibles tombèrent les premiers, le cerveau brûlé par le pouvoir qu'ils avaient libéré.
Pendant ce temps, juché sur le dos d'Indraugnir, /Enarion livrait bataille à quatre démons majeurs des dieux du Chaos. C'était un combat qu'aucun mortel n'aurait pu remporter, mais /Enarion refusait de s'avouer vaincu. Le premier à tomber fut le Duc du Changement lorsque l'épée de l'elfe lui fendit la tête en deux. Le Gardien des Secrets lui brisa les côtes tandis que la Faiseuse de Veuves s'enfonçait dans son torse. Le démon poussa un ululement lascif et s'évanouit dans l'air. Indraugnir sauva son maître face au démon majeur de Nurgle en calcinant sa chair pourrie de son souffle ardent. Le Buveur de Sang porta alors un coup fatal au dragon avant de briser le bras d'/Enarion. Mais il n'était pas de taille face au pouvoir de l'Epée de Khaine. Celte leva son arme et le coupa en deux.
Tandis qu'il affrontait les démons, le rituel fut terminé, en partie tout au moins. Les mages hauts elfes avaient réussi à ouvrir le vortex pour évacuer les vents de magie mais ils étaient piégés à l'intérieur, condamnés à le garder ouvert et à combattre éternellement les forces du Chaos.




Le Vortex
Caledor était conscient de la folie d'/Enarion et décida qu'il ne lui restait plus qu'une chose à faire. Jusqu'à présent, il avait respecté l'ordre de son vieil ami de ne pas créer de vortex, mais en ces jours, il n'avait plus rien à perdre. II demanda aux plus grands mages elfes de se rassembler sur l'Ile des Morts pour commencer le grand rituel. Cependant les plus puissants sorciers des démons eurent vent de ce qui se tramait et décidèrent d'abattre les sorts qui protégeaient l'île.
/Enarion n'eut pas le choix, il rassembla ses forces et vint défendre l'Ile des Morts. Les deux armées se rencontrèrent au cœur d'Ulthuan. Les dragons étaient si nombreux que leurs ailes cachaient le ciel à la horde du Chaos. Sur la mer et dans les cieux, la bataille fit rage entre les elfes et les serviteurs démoniaques. Les monstres agonisant remplissaient la mer d'écume. Les dragons morts s'écrasaient au sol, foudroyés par une magie meurtrière. Alors que le vortex prenait forme, les mers s'agitèrent et de terribles bourrasques soufflèrent du nord. Les cieu:: .îssombrirent et des éclairs déchirèrent les nues.

/Enarion, mortellement blessé, se hissa sur la selle de son dragon agonisant et ils s'envolèrent pour leur dernier voyage. Les forces d'Indraugnir l'abandonnèrent alors qu'il atteignait l'île Blafarde. En se posant sur la plaine des ossements, il rua et lança un dernier rugissement de défi avant de s'effondrer pour mourir. Rassemblant ses dernières forces, /Enarion rampa jusqu'à l'autel et enfonça l'épée dans la pierre, si profondément que personne ne pourrait plus l'en retirer. Alors, dit-on, il s'allongea aux côtés de sa monture pour y reposer éternellement. Avec lui s'éteignit le premier âge du monde.
Les effets immédiats du sort de Caledor furent une série de tempêtes magiques, de tremblements de terre et de raî-de-marée qui ravagèrent Ulthuan trois jours durant. Des milliers d'elfes périrent noyés, des navires chavirèrent à cause des lames de fond et le ciel fut zébré d'éclairs menaçants. Mais lorsque l'ouragan cessa, les portes donnant sur le Warp s'étaient refermées. Les légions démoniaques n'étaient plus et bien qu'Ulthuan fût dévasté, l'île pouvait de nouveau espérer vivre de meilleurs lendemains.

(Ps: il y a peut être quelque faute)
Revenir en haut Aller en bas
 
Aenarion le défenseur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum fermé :: LE CAMP DE L'AUBE :: Encyclopédie-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser