Nouvelle adresse : http://aube-eternelle.bb-fr.com
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Quoi de neuf ici ?
-§ Membre §- Vako EmptyVen 24 Déc - 18:04 par Invité

» -§ corps ravagés, tout espoirs envolés, la fin de l'aube §-
-§ Membre §- Vako EmptyLun 5 Avr - 21:47 par Invité

» Province du Nordland
-§ Membre §- Vako EmptyJeu 5 Nov - 0:12 par Invité

» -§ Bestiaires §- Trolls
-§ Membre §- Vako EmptyMer 14 Oct - 15:53 par Invité

» les pays elfique extérieur.
-§ Membre §- Vako EmptyDim 11 Oct - 22:45 par Invité

» Belle drainei cherhce ami(e)s
-§ Membre §- Vako EmptySam 10 Oct - 22:56 par Invité

» Interview Deitsu
-§ Membre §- Vako EmptyMer 30 Sep - 16:19 par Invité

» Mortal online
-§ Membre §- Vako EmptyMar 22 Sep - 2:12 par Invité

Tout sur l’Aube Eternelle
OB Tools
-34%
Le deal à ne pas rater :
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec batterie et coffret ...
295.99 € 449.80 €
Voir le deal

 

 -§ Membre §- Vako

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



-§ Membre §- Vako Empty
MessageSujet: -§ Membre §- Vako   -§ Membre §- Vako EmptySam 5 Jan - 17:58

Prologue

Mes parents sont partis de Lothern depuis cinq jours pour faire un pélerinage à la tour de Hoeth. Ma mére est enceinte. Le bébé doit arriver dans un mois environ.
En arrivant la bas, une aurore boréale apparait, mes parents attribuent cette apparition a un bon présage, ils n'imaginent pas que se bon présage les étonnera.
En arrivant au pied de la tour, ma mére ma mis au monde.
Au moment de ma naissance, l'aurore boréale prit fin, et le maitre du savoir me regardait, un sourire énigmatique sur les lévres.
Mes parents restérent un mois là-bas, puis partirent pour m'emmener a Lothern, dans leur famille...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



-§ Membre §- Vako Empty
MessageSujet: Re: -§ Membre §- Vako   -§ Membre §- Vako EmptySam 5 Jan - 18:47

Le milieu de sa famille, le début de son avenir

Vako grandi avec ses parents dans la cité de Lothern.
Son pére était le chancelier du roi Phénix de l'époque, tandis que sa mére était mage à la tour de Hoeth, mais celle ci avait décidée d'abandonner ses études pour son mari et son fils.
Le rôle de chancelier du pére de vako ne lui permettait pas d'être souvent auprés de vako.
Un beau jour, son pére et sa mére était parti voir le roi Phénix, qui voulais s'entretenir avec eux.
Vako resta seul et décida de s'entrainer à l'épée, car il n'était pas en âge de s'entrainer avec un professeur.
Pendant prés de deux heures, il s'entraina seul, fendant, parant et esquivant les attaques d'ennemis imaginaires.
Lorsque ses parents rentrérent, ils entendirent de droles de bruit et allérent voir se qui se passait sans faire de bruit.
Lorsqu'ils le virent s'entrainer, l'émerveillement se lit sur leurs visages, mais ils ne dévoilérent pas leur présence.
Ma mére parla tous bas.

Regarde notre fils, je t'ai dit qu'il avait un don, nous devons prévenir les commandants des gardes maritimes de Lothern pour qu'ils lui facent passer les tests.

Son regards était insistant, presque suppliant.

Mon pére voulue sourire, mais ne sut que grimacer.

Tu as raison, mais j'ai peur qu'il ne soit pas assez mature pour sa.

Puis ils repartirent, et allérent voir le commandant chargée des examins.
A leur retour, Vako s'entrainais toujours mais ils voyaient clairement qu' il se fatiguais, car ses mouvements devenaient plus lents, son épée était moins vive.
Son pére descendit, et arreta son épée.
Vako le ragarda avec étonnement.
Son pére lui sourit et alla rangé l'épée.
Puis, voyant qu'il se faisait tard, Vako alla se couché.

Le lendemain, Les parents de Vako l'emmenérent à la garnison de garde maritime, l'officier qui devait s'occuper de me tester était apparemment avertie et vétérans de bataille, au vu des cicatrices qui courturaient ses bras.
Cependant, celui ci fut loin d'être charmant, et Vako comprit qu'il pensait que vako ne serait qu'une perte de temps vu sa jeunesse.

Il dit d'une voix dure.

Prend un de ses batons, tu devra t'entrainer contre moi, pas de coup en traitre. Si tu tien une heure, tu sera prit, sinon, tu devra attendre un certain temps.

Puis l'officier adopta une posture défensive.
Vako se placa a dix pied de lui, le baton devant lui, attentif au moindre mouvements de son adversaire.

L'officier salua et attaqua immédiatement, propulsant son baton vers le bras droit de son adversaire.
Vako para son attaque avec facilité.
L'officier ramena son arme prés de lui et me regarda avec étonnement.
Puis il se remit à attaquer, faisant pleuvoir sur Vako un ouragan de coups.
Mais aussi rapie fussent ses attaques, l'arme de Vako arretait toujours la sienne.
Puis Vako sauta a dix pied du sol, réatérit dérrére son adversaire, et balanca son baton dans l'aine de son adversaire, qui ne pus parer son attaque. Sous la douleur, celui ci lacha son arme.
Puis il recula et, le mot"incroyable" se format sur sa bouche, mais il ne dit rien.
Il alla voir les parents de Vako, et leur parla d'une voix vibrante, en dépit de la douleur.

Votre fils a un don extraordinaire, c'est la premiére fois qu'un nouveau parvient a me battre, beaucoup ont failli, mais c'est le premier a y arriver.

Ses parents semblaient septique.
Mon pére était le plus inquiet.

Êtes vous sur, nous ne voulons pas nous tromper sur se choix, qui pourrait être dangereux pour lui.

L'officier secoua vivement la tête pour affirmé que, pour lui, ma route était tracer.

Je suis sur de son destin, il a tous pour faire un grand guerrier.
Puis il le regardérent, imaginant son avenir, éspérant qu'il serait glorieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



-§ Membre §- Vako Empty
MessageSujet: Re: -§ Membre §- Vako   -§ Membre §- Vako EmptySam 5 Jan - 22:09

Sa joie et son entretien avec le roi

Vako et ses parents rentrérent a leur domaine.
Vako jubilait: il avait été pris dans la garde maritime. Depuis qu'il était jeune, il lisait et relisait les contes sur les exploits des gardes maritimes, notamment celui d' "aigle gris", un héros qui retins une armée elfe noir tandis que ses camarades s'esquivaient pour sauver leur vie.

Son pére se pencha vers lui, et dit d'une voix d'où percait de la fierté.

Mon fils, désormé, tu sais se qu'il convient de faire de ta vie, sache que je suis fiére de toi, car tu fais honneur a notre maison.

Puis il lui tapota l'épaule.
Aprés se fut sa mére qui se pencha vers lui.
Elle le regarda avec tendresse et le prit dans ses bras.

Ton pére a raison, Vako. Mais sache que si tu te lasse de la guerre, tu sera toujours accepté içi.

Puis elle se releva et s'en alla avec mon pére.
Quant a Vako, Il a déambulait dans leur domaine, allant un peu partout, suivant la où ses jambes le menait.
Il se rendit dans les jardins, et assista a sa lecon sur le pouvoir des plantes, guérisseur et venimeux.
Puis auprés de son précepteur, pour réviser l'histoire Haut elfe et la politique des Azur.
Enfin il sortit du domaine et alla se promenair sur la plage de sable blanc qui commencait un peu aprés son domaine

Là bas, il retrouva certain de ses amis.
Ceci l'acceuilirent avec de grands cris. Le plus grands, lun des meilleurs ami de Vako, nommé Télinyan, prit la parole.

C'est vrai, cette rumeur? Tous les guerriers de Lothern disent que tu as été acceptée. Mais comment a tu réussi a battre l'officier, etait il fort? as tu...

Mais il fut arreté par la main d'une elfe.

Ne vois tu pas qu'il voudrait parler, laisse le donc, au lieu de brailler comme un poissonier, dit elle avec exaspération.

Vako reconnut Araléyne, une elfe de son age, qui avait fait une partie de ses études avec lui. Elle était brune et avait des yeux d'un bleu minéral.

Vako lui en fut reconnaissant.

C'est vrai mais se duel n'a rien d'extraordinaire, je n'ai fait que parer les attaques de l'officier et riposter a la fin, ce n'est pas extraordinaire, dit il avec une fausse modestie.

Puis il continuérent a discutaient tandis d'autre elfe se joignant a eux pour parler de différent sujet, jusqu'à se que la nuit les forces a se séparer.
Avant de partir, Araléyne se mit sur la pointe des pieds et déposa un léger baiser sur les lévres de Vako puis elle s'enfut.
Vako resta troublé un instant puis repartit chez lui, incapable de détacher ses pensées d'Araléyne.

Le medemain, ses parents lui apprirent que le roi phénix voulait lui parler.
Vako en resta bouche bée. Il avait déjà apercu le roi a plusieurs reprise mais n'avait jamais l'honneur de le rencontrer.
Puis ils partirent pour le palais du roi.
Ils furent acceuilli par un servant qui leur ndique une salle de réception vide, mis a part quelque elfe connue et de nombreux ambassadeurs.

Peu aprés, le roi vint les voirs. Aprés que mes parents se furent inclinés, Vako s'inclina a son tour.
Le roi baissa les yeux puis il s'exclama.

Ainsi donc, voilà le jeune Vako.
Sache que tes parents m'ont souvent parlé de toi, mais ton duel réussit contre l'officier de recrutement de la garde maritime a vraiment augmenté mon estime pour toi.
Si tes talents sont aussi grands que se que mon décrit tes parents alors ils pourront être fiére de toi.


Puis il se tourna vers mes parents.

Pourrais je parler a votre fils quelque instant, se ne sera pas long?

Mes parents acceptérent.

Bien sur.

Puis le roi m'emmena dans une salle a l'écart puis il se pencha vers moi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



-§ Membre §- Vako Empty
MessageSujet: Re: -§ Membre §- Vako   -§ Membre §- Vako EmptyMar 15 Jan - 23:25

Sa déception et son départ.

Le roi se mit a sa hauteur et lui dit d'une douce mais impérieuse.

Vako, d'après se que mon dit tes parents, tu souhaite rentrée dans la garde maritime de Lothern depuis ton plus jeune âge.

Vako opinait de la tête, incapable de faire quoi que se soit d'autre.
Le regard du roi se durcit un instant.

Alors mon devoir est de te demander d'entrée dans les rangs des heaumes d'argents de la cité, et sache qu'aucun autre noble avant toi n'as eu l'honneur de se le faire proposer à ton âge.

Ses yeux se remplirent de tristesse.
Vako savait depuis son plus jeune âge que, dans le cour normale des choses, tous les nobles devaient rentrer dans les rangs des heaumes d'argents, et que bien peu pouvaient refuser.
Il baissa la tête, incapable de masquer sa déceptions.
Le roi le regarda avec compassion

Toutefois, je vais te laisser une chance de nous prouver a tous que tu serais mieux dans les rangs de la garde maritime. Tu vas y rester un ans, et tu devras t'adapter, tenir le rythme, te faire une place.
Si tu réussi, tu pourras intégrer pleinement la garde maritime ou te tourner vers autre chose si tu le souhaite, mais si tu échoue, tu entrera dans les heaumes d'argents.


Son regards se fit encore plus insistant.

Tu n'auras qu'une seule chance, à toi de la saisir, et tes parents sont d'accords avec moi, ainsi que les commandants de la garde maritime et des heaumes d'argents.

Vako l'a regardé avec désespoir.

Pourquoi? Est ce une entorse à la règle de rentrée dans la garde maritime alors que l'on doit entrer dans les heaumes d'argents? Et si c'est le cas, pourquoi ne me l'a t'on pas dit plus tôt?

Le roi lui parla d'une voix sourde.

Normalement, se n'ai pas une entorse si tu souhaite faire autre chose qu'un corps militaire, pas dans le cas contraire. On ne te l'a pas dit plus tôt car nous espérions que tu choisirais la voix que nous voulions.

Il se releva et dit d'une voix plein d'espérance.

Allons voir tes parents, et fais moi part de ta décisions des que possible.

Arrivaient auprès de ses parents, ceux si le regardèrent avec tendresse et demandèrent si ils s'étaient arrangé.
Le roi opina, moi juste après, mais une profonde affliction ou se mêlée une volonté de fer masquaient son visage.

Vako et ses parents rentrèrent chez eux et Vako alla se coucher immédiatement; les évènements récent l'ayant trop secoué pour qu'il ai faim.
Le lendemain, Vako se sentait frais et son esprit était claire, toute autant que sa décisions
Dés son réveil, il écrivit une lettre au roi lui disant qu'il intégrerait les gardes maritimes pour son test
Lorsque celle ci fut parti, il alla dans sa chambre et prépara ses affaires, notamment des vêtements solides ainsi que divers ustensiles, certains sentimentaux, d'autres a usages plus pratique.
Puis il alla voir ses parents.
Il posa son sac prés de leur chambre et en arrivant prés de la porte, il inspira profondément.
Puis il passa le seuil de la porte.
A son grand étonnement, ses parents l'attendaient, son père debout, sa mère assise prés de lui.
Tout deux avaient les yeux brillant d'émotions.
Vako prit la parole.

Père, mère, j'ai décidé d'accepter l'offre du roi et de m'engager un an dans la garde maritime. Je ne sais pas quand je vous reverrais, c'est pour cela que j'ai décidé de vous dire au revoir.

Sa mère parla.

Nous te comprenons Vako, mais nous n'approuvons pas ton choix.

Son père reprit.

La garde est souvent en guerre maritime, et si un navire éperonnait le tien, nous ne te reverrions plus alors que dans les heaumes d'argents, il en serait tout autre.

Vako choisit ses mots avec soin.

Vous avez probablement raison, mais, c'est dans ma nature, je veux aider mon peuple, et se n'est pas en restant à l'abri que je le pourrais. Ce pays souffre et je veux l'aider.

A la dureté de son ton, ses parents comprirent que Vako ne prenait pas cette décision à la légère.
Son père le regarda dans les yeux, et dit d'une voix tremblante.

Alors part si tu le souhaite , mais ne prend pas de risque inutile, nous ne voulons pas célébrer tes funérailles au solstice d'hiver.

Puis il lui donna sa bénédiction.
Sa mère le regarda tendrement, comme quand il était jeune.

Tu es un homme à présent, c'est à toi de prendre tes décisions, mais sois prudent, ta vie, autant que celle de chaque elfe, est plus importante que tout.

Vako l'étreignit doucement, puis sortit. Il alla ramasser ses affaires et, sans utiliser de chevaux, se rendit jusqu'à la caserne militaire.

Ses parents le regardèrent disparaître au loin, puis sa mère murmura.

Il est née pour ça, c'est son destin.

Son père n'approuva pas.

Le destin n'est jamais sure, dit il en s'éloignant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



-§ Membre §- Vako Empty
MessageSujet: Re: -§ Membre §- Vako   -§ Membre §- Vako EmptyMar 15 Jan - 23:28

Son arrivé à la garnison

Vako réfléchit longuement sur la route menant au casernement sur les conséquences de son enrôlement.
Il arriva en milieu d'après midi. L'elfe de garde m'emmena à l'officier qui m'avait accepté. Celui-ci se trouvé dans une maison en pierre blanche gardée par deux elfes. En entrant, celui-ci me regarda en souriant d'un air ravi.

Vako! J'espérais que tu arrive aujourd'hui. Bon, apparemment, tu as décidé d'entrée dans nos rangs, dit il d'un air songeur. Ce ne sera pas une vie facile mais je te croit capable de réussir à t'adapter. Et le plus tôt sera le mieux. Tu vas allé à l'armurerie prendre l'équipement que tes parents ont commandés pour toi. Ensuite tu ira au terrain d'entraînement et tu te familiarisera avec nos méthodes et nos membres.
Hâte toi, tu n'as pas toute la journée!


Vako s'inclina et parti sur le champs. Il ne mit pas très longtemps à trouver l'armurerie, qui était le bâtiment le plus élevée. Il s'adressa à l'elfe quoi rangeait les armes et armures.

Bonjour, je suis venu prendre mon équipement, je suis Vako.

L'elfe lui adressa un sourire.

Je me nomme Tréalyandre, et ton équipement est par là.

Il se dirigea vers un coin éloigné de l'entrée et lui montra une armure très complexes, ornée d'or, d'argent, d'hithilmar et de gemmes diverses.
Vako la regarda avec émerveillement. Tréalyandre suivit son regards.

Le meilleur forgeron de la cité à fait cette armure pour toi, mais c'est moi qui est incrusté les gemmes, comme dans toutes les armures, d'ailleurs.

Vako s'inclina.

Je vous remercie pour se travail parfait. Puis je savoir ou se trouve le terrain d'entraînement?

Tréalyandre rit.

Il est prés du rempart sud, tu ne peux pas le rater, il est gigantesque!

Puis il repartit à son travail.
Vako alla enfilé son armure, qui était aussi légère qu'une plume, se qui l'étonna, puis il remarqua les inscriptions magiques qui la paraît et comprit: elle était légère grâce à la magie.
Il sortit de l'armurerie et alla vers le rempart sud. Il trouva le terrain en plein effervescence et il se dirigea vers l'elfe qui le gérait.

Pourrais je savoir où je dois m'entraîner?

L'elfe le regarda durement. Il était brun, avec des yeux aussi noir que la nuit et une bouche habituait à être écouter.

Tu es Vako, n'est ce pas? L'officier m'a dit que tu viendrais.
Tu vas aller rejoindre les recrues, du côté ouest du terrain. Si tu es aussi fort qu'il me l'a dit, tu ira avec les soldats de métiers, cela me permettra de voir de qu'elle boit tu es fait.


Vako opina et partit sans rien dire. Il rejoignit les sept recrues de la semaine. Tous étaient plus vieux que lui, mais il faisait à peu prés la même taille.

Le plus vieux s'avança à sa rencontre.

Bien, maintenant qu'on est huit, on va pouvoir s'entraîner correctement. Je me nomme Olyos, mes compagnons s'appellent Riandre, Téurias, Lÿclion, Vianas, Nàri et Estildrin.
Et toi, qu'elle est ton nom?


Vako se présenta.

Je me nomme Vako.

Olyos approuva d'un signe de tête.

Bon, alors tu sera avec Riandre, Lÿclion et Vianas.
Je serai avec les autres.


Il lui lanca un bâton.

Evite de frapper à la tête, et dés que tu reçois un coup, tu dois te reculer et te considéré comme mort.
Bien, commencons.


Nous nous mirent en place, et à son signal, nous commençâmes.

Vako combattit d'abords Estildrin, tandis que ses camardes affronter les autres.
Estildrin maniait bien son bâton mais il n'était pas assez rapide pour affronter Vako, qui le fit sortir du jeu au bout de quelques minutes. Pendant se temps, Riandre et Vianas avaient été mi hors combat, et Lÿclion avait sorti Téurias et affrontait Nàri.
Il ne restait qu'Olyos en face de moi, et nous engageâmes notre combat.
Il était plus fort que ses camarades mais aussi plus vif, se qui compliqua la tâche de Vako.
Il enchaînèrent les coups pendant plus d'une heure. Pendant se temps, Lÿclion et Nàri s'était mi hors combat en même temps.
Puis Vako accéléra son jeu. Passant sa garde de manière inattendue, il frappa Olyos à l'humérus, lui faisant lâcher son arme.
Olyos le regarda avec étonnements puis se releva et dit d'une voix tremblante.

Ainsi donc le bruit qui cour est vraie, tu es plus que doué.

Vako baissa les yeux sous le compliment et vit que l'elfe qui gérait le terrain se dirigeait vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



-§ Membre §- Vako Empty
MessageSujet: Re: -§ Membre §- Vako   -§ Membre §- Vako EmptyDim 20 Jan - 14:47

Son premier retour, et sa fureur.


Vako resta trois ans en mer, et quatre à l'étranger. Il monta rapidement en grade, jusqu'à commander son propre navire, le vaisseau-dragon Ätrias, comme le célébre griffon.
Il prouva sa valeur guerrière lors d'innombrable combat: soit contres des créatures marines, soit contres des pirates et elfes noirs.
Il montra aussi à tous qu'il était un commandant émérite, mais qui parfois pouvait prendre des décisions que personnes à part lui ne comprenait.
Un jour avant d'arriver au port de Lothern, il alla discuter avec Taguïlnian, son second, qui se tenait à l'avant du catamaran. Il fixait l'horizon, y cherchant une chose qu'il ne pouvait voir.
Vako se placa à coté de lui.
Se fut Taguïlnian qui parla le premier.

Nous serons à Lothern à l'aube, si les vents restent favorables, dit il d'une voix faible, il semblait anxieux.

Vako le regarda avec étonnements, car tous à bords pensaient que rien ne pouvait troubler le capitaine en second.

Espérons, mais pourquoi es tu si anxieux, tu ne parle presque plus depuis que nous faisons cap vers Lothern.

Vako semblait inquiet.

Ce n'est rien, dit il en haussant les épaules.

Vako soupira et le fixa intensément.

Taguïlnian, j'ai voyagé à tes coté assez longtemps pour savoir quand tu es troublée. Que t'arrive t'il?

Taguïlnian le regarda d'un air triste et lâcha.

J'ai peur.

Puis il partit vers sa cabine.
Vako fixa de nouveau l'océan qui s'étendait face à lui, puis il alla prendre un peu de repos.
Il se réveilla juste avant la nuit, mais déjà des orages striaient le ciel, et les vents ne cessaient de changer de directions.
Il demanda à l'elfe qui guidé le navire.

Que se passe t'il? Tout était calme il y a deux heures.

L'elfe était blême de peur.

Je ne sais pas, il y a quelque minutes, les nuages sont apparus dans le ciel, et ils sont devenus violet peu après.

Vako jura, se phénomène n'étant pas naturel, il redoutait que le pire approche.
Quelqu'un cria son nom.
Un jeune elfe montrait frénétiquement du doigts la mer, derrière nous.
D'abords, Il ne vit rien, puis, comme une veine sous la mer, il distingua une membrane blanche juste sous l'eau. Il se demanda s'il ne s'agissait pas d'une baleine, mais élimina la possibilité au moment où il la prononcé. Il n'avait jamais vu de baleine se comporter ainsi, ni être capable de rattraper un navire elfique.
Vako fit quérir son second.
Lorsque celui ci arriva, Vako lui montra la ligne blanche du doigt. Taguïlnian se raidit d'effroi.
Puis le haut de la créature émergea des eaux, abominablement pâle, comme si elle n'avait jamais vu la lueur du jour.
En voyant son aspect et ses tentacules se dirigeaient vers le catamaran, il comprit que cette créature n'était pas pourvu des meilleurs intentions.
Il ordonna aux balistes serres d'aigles d'ouvrir le feux, et une dizaine de carreaux vinrent cribler les flancs de la créature. Elle plongea sous l'eau avec un rugissement.
Vako pensait s'en être débarrassé quand le navire se souleva d'un coup et retomba en s'immobilisant.
La créature avait le navire par dessous. Il entendit un craquement tandis que les tentacules de la créature tentaient de briser la coque, mais apparemment elle tenait le coup.
D'autre tentacules jaillirent de l'eau pour débarrasser le navire de ses occupants. Une d'entre elle passa à quelque centimètre de la tête de Vako. Celui ce riposta en le tranchant net.
Tous les elfes présent sur le bateau s'escrimaient à trancher les tentacules, jusqu'à se qu'ils entendent tous un cri strident.
Vako reconnut Taguïlnian, qui venait d'être capturé par une tentacule. Il saignait au niveau du flanc, ou une arrête de bois s'était logé.
Taguïlnian me regarda une dernière fois, puis une autre tentacule le traversa, traversant son corps comme du beurre. Alors que la créature s'apprêtait a le dévorer, Taguïlnian s'anima soudain et alla loger sa lame droit dans la gorge de la créature, en direction du cerveau. Elle poussa un nouveau rugissement, puis s'affaissa, et s'enfonça dans la mer, entraînant Taguïlnian avec elle, qui souriait.
Vako sentit alors un grand épuisement, et remarqua qu'il était blessé à la jambe, d'où le sang s'écoulait en abondance, puis il sentit un grand épuisement l'envahir, et il s'évanouit et tomba avant que l'elfe à coté de lui ne puisse le rattraper.
Il se réveilla alors qu'il approchait de Lothern, dont il voyait les mur, a une lieu environ.
Vako alla sur le pont du catamaran en boitant, car sa blessure le faisait souffrir. Partout où il regardait, il voyait des elfes blessé, mes chacun était heureux et fières de s'en êtres sortie ainsi.
De vrai haut elfe, se disait Vako en souriant, car aucun n'avait fui devant la créature.

Lorsqu'ils passèrent la porte du griffon, les elfes de gardes fixèrent le navire avec étonnement, tant les dégâts étaient grands.
Arrivé au port, nous fûmes accueilli par un groupe d'elfe, dont le commandant de la garnison, et une équipe d'elfe avec quelque soigneur.
Vako débarqua le premier, suivit de son nouveau second, Trêliänt, qui auparavant s'occuper de coordonner le navire. Le reste de l'équipage débarqua la suite en transportant ou en aidant ceux qui ne pouvaient marcher seul.
Lorsque le commandant nous aperçu, il fut horrifié et me demanda de tous lui raconter une fois à la base.
Sa jambe fut ativement soigné, mais d'autre avaient besoin de soin plus urgent.

Un fois dans le bureau du commandant, Il lui a décrit leur attaque, la mort de son second et leur trajet jusqu'ici.
Il avait gardé les mains jointe pendant tous son récit, quand Vako eut fini, le commandant garda le silence un moment. Puis il se décida.

Allez vous reposez, capitaine, vous et vos hommes méritaient un peu de repos. Vous repartez dans trois jour.

Puis il lui fit signe de partir.
Vako sortit en s'inclinant.

Il alla directement voir ses parents.
Ceux ci l'accueillirent avec étonnements, avec un visages horrifiés au vue de ma blessure, d'où le sang suintait toujours.
Ses parents lui apprirent qu' Araléyne logeait ici, et qu'elle l'attendait depuis quelque heures dans un chambre au premier étages. Ils lui apprirent qu'elle avait disparu quelque mois pendant mon absence, et qu'a son retour, elle leur demanda de la loger en attendant mon retour. Vako alla sa changeait dans sa chambre, d'une tunique rouge, comme à son habitude, et il alla voir Araléyne.
Précipitamment, Il grimpa l'escalier et trouva Araléyne dans la chambre qu'on m'avait indiqué.
Elle était assise sur le balcon, et fixait la mer.
Sans détourné les yeux, elle dit d'une voix aussi douce que le velours.

Bienvenue Vako, voilà bien longtemps que je t'attend.

Puis elle se leva et s'approcha de lui. Elle n'avait pas changé depuis son départ, mais semblait plus belle et séduisante que jamais. Elle lui sourit puis elle l'embrassa avec fougue et il lui rendit son baiser.
Vako était tellement heureux d'être de retour qu'il oublia tous, et que même se qui lui aurait sauté au yeux normalement lui resta invisible, notamment un petit tatouage sur l'omoplate droite d'Araléyne, un symbole ressemblant beaucoup a celui de Khaine. Ils s'endormirent tous deux en un instant, et Vako se troubla encore plus en se rendant compte que depuis qu'il embrassait Araléyne, sa blessure ne le faisait plus souffrir.

Vako se réveilla peu avant la nuit, et il regarda Araléyne avec émerveillement. A ce moment là, il remarqua le symbole de Khaine sur son épaule. Horrifié, il se leva silencieusement, il se leva et alla fouillé dans les affaires d'Araléyne et trouva une armure d'un noir dégoûtant, ressemblant de prés à celle des furies de Khaine. Furieux, il se retourna, et vit qu'Araléyne était réveillait, elle lui sourit.

Il aurait pieux valu pour toi que tu ne découvre pas tous de suite.

Puis Vako fut plaqué au mur par un sort.
Araléyne s'approcha de lui avec grâce.

Désormais, je n'ai plus le choix, vue que tu sais, tu ne me rejoindra jamais de ton plein gré, alors je te forcerais.

Elle sortit une petite dague, et traça un symbole sur son bras droit, son symbole et murmura.

Désormais, nous sommes lié, et tu seras à moi, de grés ou de force.

Puis elle prit ses affaires et se releva.
Vako essayé toujours de détruire le sort qui le plaquait au mur.
Elle sourit de nouveau.

C'est sa qui me plait le plus en toi, tu a toujours était un fauve libre et magnifique, que rien ne peut dompter, mais que l'on peut séduire. C'est là ta faiblesse Vako.

Et sur ces paroles énigmatique, elle s'en alla.
Vako était désorienté, et une tristesse sans nom faillit le submerger, mais juste avant, une rage sans limite naquit au fond de son être, démultipliant sa force. Il finit par forcer le sort et se libéra.

Puis il regarda par la fenêtre et vit une ombre disparaître dans la nuit.
Il rugit plein de rage.

Tu paieras pour sa Araléyne, je le jure devant Asuryan!, et sa voix se répercuta dans la cité. L'ombre hésita un instant, puis disparu, et Vako sut qu'elle l'avait entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




-§ Membre §- Vako Empty
MessageSujet: Re: -§ Membre §- Vako   -§ Membre §- Vako Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
-§ Membre §- Vako
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum fermé :: AU COEUR DE L'AUBE ETERNELLE :: Membres, décrire plus en détail son personnage-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser