Nouvelle adresse : http://aube-eternelle.bb-fr.com
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Quoi de neuf ici ?
Essence du mal EmptyVen 24 Déc - 18:04 par Invité

» -§ corps ravagés, tout espoirs envolés, la fin de l'aube §-
Essence du mal EmptyLun 5 Avr - 21:47 par Invité

» Province du Nordland
Essence du mal EmptyJeu 5 Nov - 0:12 par Invité

» -§ Bestiaires §- Trolls
Essence du mal EmptyMer 14 Oct - 15:53 par Invité

» les pays elfique extérieur.
Essence du mal EmptyDim 11 Oct - 22:45 par Invité

» Belle drainei cherhce ami(e)s
Essence du mal EmptySam 10 Oct - 22:56 par Invité

» Interview Deitsu
Essence du mal EmptyMer 30 Sep - 16:19 par Invité

» Mortal online
Essence du mal EmptyMar 22 Sep - 2:12 par Invité

Tout sur l’Aube Eternelle
OB Tools
-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

 

 Essence du mal

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Essence du mal   Essence du mal EmptySam 14 Avr - 9:34

Déguisé et tapis dans l’ombre d’une ruelle desserte, je guette la venue de cet adolescent, furtivement j’emboîte ses pas lui plaçant ma dague sous sa gorge. Pétrifié le jeune homme ne bronche pas, de l’autre main je lui tends une bourse à moitié pleine de piécettes de cuivre puis une missive soigneusement enroulé. Au geste je joint quelque mots dans occidentale parfait : « l’amis, je suis sure que tu ne manquera pas d’afficher ceci dans l’auberge. Est-il nécessaire de te dire ce qu’il adviendra de toi si tu te retourne ? »
L’adolescent a visiblement compris le message et avance rapidement les jambes encore tremblantes.
Le lendemain dans l’auberge je pu lire parmi les badauds ces quelques lignes :

L’essence du mal

Qu’est ce qui pousse un être à ce spécialiser dans l’élimination d’autres êtres ?

Je dirais que la plupart partagent au moins l’appât du gain, l’excitation, prouver sa supériorité en combat et dans certain cas comme le mien une bonne dose de condescendance et d’amusement.
Agile et affûté, débouté de tout scrupules ou remords j’ai sérieuses prédispositions génétiques pour ce travail qui dans certaine patrie est un métier est fort bien reconnu.
Quelques contrats rondement bien menés faisant parfois le tour du vieux monde de crieurs publique en crieurs publique, bon nombre d’entre acquiert un surnom bien souvent associé à un style. Pour ma part je fus surnommé « l’équarisseur », sans doute par ce que je donne l’impression de « travailler » ma cible tel un vulgaire morceau de barbaque sur un étal.

Laissez-moi dont vous susurrer quelques bribes de mes aventures qui ne manqueront pas de vous faire danser avec le malin et de vous inviter dans la demeure de la folie.

Le spectacle…
Confortablement installé à une table au fond de la salle principale de la taverne, une bolée toujours pleine d’un bon vin, j’observais le tavernier. A peine discret il venait de mandater un de ses employés, sans doute pour prévenir le Vicomte Artus de ma présence sur ses terres.
Artus avait décrété par le passé que les elfes noires n’étaient pas les bienvenus sur en ses terre; sans doute nous craignait il.
Tous autour de moi, que de place libre laissée par ces mécréants tapis a l’autre bout de la salle, bercés par les récits des anciens racontant au combien il fallait craindre les elfes noirs.
Il ne me fallu pas attendre bien longtemps avant qu’Artus arrive en trombe dans la taverne talonné de près par une demi douzaine de gardes du corps.
Ma cible était enfin là devant moi, devant un publique pétrifié qu’il m’amusait d’effrayer.
Faisant mine de ne pas avoir vu les nouveaux arrivants je feinta la dégustation de mon verre en attendant que l’un d’eux derniers brise le silence.
Artus ce décidant : toi l’imprudent, serais tu sans savoir que les chiens de comme toi ne sont pas les bienvenus en mes terres
- En effet je le suis.
- Je ne sais pas ce que tu es venu chercher ici, mais tu y trouveras une mort certaine tout aussi brutal.
Fixant Artus j’esquisse un sourire narquois.
- Je saurais effacer ce sourire de ton visage avant de nourrir de ton cadavre, mes chiens.
Deux gardes, visiblement plus pressé d’en découdre que les autres s’élancèrent en direction de ma table. D’un bon je me levai renversant la table dans le même mouvement afin de créer un obstacle. Armes aux claires les deux hommes étaient plus qu’à quelques mètres de moi. Je fis jaillir deux dagues de jet pour les stopper, l’un surpris s’écroula la dague entre les deux yeux, l’autre moins lent pris le projectile dans l’épaule.
Pas grave, le poison lui règlera sont compte pour sure …
Trois autres sur les talons des premiers furent gênés par la table et par les cadavres ce qui me laissa le temps de plonger, tête la première, par la fenêtre derrière que j’avais considéré comme une issu probable. Une roulade pour amortir ma chute, je me releva d’un bond, tirant deux projectiles de mes manches dans la foulée. Ma cape d’un genre « spéciale » m’assurait de ne pas me blesser par d’éventuel débris dans pareil manœuvres.
Dehors la pluie bat fort dans la cour de la taverne, me forçant a protéger un maximum de la pluie les la mes de mes dagues afin de garder un maximum de poison sur les lames.
Alors que depuis la fenêtre l’un d’entre eux entreprend d’armer une arbalète, je me dirige vers l’entrée de l’établissement ou le garde qui était resté en retrait venait de passer le seuil. Surpris par ma direction, qui n’était pas la fuite, je profita pour larder la poitrine de l’homme qui tenta en vain de parer mes dagues de jets utilisé à contre emploi en corps a corps… perdu d’avance pour lui. A peine le temps de profiter de l’inertie du bref combat pour retourner ma victime, que le carreau de l’arbalète se figea dans mon bouclier de fortune.
Artus en lourde armure et deux de ses acolytes franchirent le pas de l’auberge, je suis maintenant qu’à une poigné de mètre de ma cible. Ne donnant pas l’occasion a l’arbalétrier de m’avoir en ligne de mire j’entreprends une course autour de l’auberge. Sans surprise la charrette pleine de ballots de paille, que j’avais repéré plutôt dans la soirée, n’a pas bougé. Dans ma foulée je grimpe dessus afin d’atteindre le toit de la battisse. Observant Artus resté dans la cours de l’établissement, épée bâtarde à la main, je remarque qu’il est rejoint par l’homme à l’arbalète qui gagna une bonne place. Mes deux poursuivants visiblement intrigués de ma soudaine disparition, commettent une erreur que je ne manquai pas de saisir.
Les deux hommes étaient rapprochés et me tournaient le dos pensant que je m’étais réfugié dans le bois non loin. Armé de mes deux longues dagues effilés je bondis sur les deux homme les poignardant au dos. Les deux hommes s’écroulèrent dans un vacarme.
Ma cape retiré dans une main une dague de jet dans l’autre je sais que je su que je n’avais pas le droit à l’erreur face l’homme qui me tenait en joue. Je jailli de ma cachette par le coté opposée de la taverne prenant la direction de l’arbalétrier. L’homme m’ajusta, et tandis qu’Artus entreprit de me charger, je jetai ma cape en direction de la course que prenait le carreau, le déviant ainsi suffisamment de sa trajectoire pour esquiver la mort qui m’était promise et me laissant l’opportunité a mon tour de tirer sur mon adversaire. En outre le poison n’aurait probablement pas agit cette fois ci, il fallu donc que mon trait soit mortelle malgré la pluie battante. Planté dans sa gorge, j’étais à présent sur qu’il eu son compte tandis que je pris de plein fouet la charge de l’homme d’acier vêtu. Artus se lança pour me pourfendre en deux alors que je tirais aux claires mes dagues tout en me relevant. La météo rendait le combat difficile pour mon adversaire et sans peine j’esquivais ses attaques rendues maladroite sous le poids de son armure jusqu'à ce qu’une bonne occasion qui ne tarda pas a ce présenter. Une feinte puis une esquive parfaitement combinée on fait en sorte qu’Artus me tournait à moitié le dos, ma dague passa ainsi la jointure entre l’épaulette et le plastron pour finir sa course dans l’omoplate de ma cible. Son bras droit rendant tout mouvement d’épée impossible j’en profitai pour de ma seconde dague la planter dans l’arrière de son genou gauche le forçant ainsi à la génuflexion et à l’immobilité. Penché à l’oreille d’Artus, tout en tirant une nouvelle dague plus petite que les premières, je lui dévoilai le nom de mon commanditaire. A peine surpris par cette révélation, il su que sa vie prendrait fin dans cette boue infâme. La gorge tranché son sang ruisselant sur son armure je poussais de mon pied Artus dans son a terre sous les yeux des badauds agglutiné aux fenêtres de la taverne tout.
Quel beau spectacle je venais d’offrir à ces gens ! Je repris mes précieuse dagues et m’en fut comme si de rien était, n’e gardant qu’à l’esprit que le nom de ma prochaine cible.

Mon métier est un vaste terrain jeu, ou il faut faire preuve de créativité et de polyvalence.
La torture, fait partie de ces taches qui je l’avoue m’amuse drôlement, et pour rien au monde je laisserais le plaisir de cette discipline au premier bourreau venu.

To be Continued ...

Le confrère…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal EmptySam 14 Avr - 16:23

"Kyssard se gratta la tète "

Mais d ou sort tu toute ses dagues mon brave

" Avec un petit rire moqueur "

Si tu adore torturer, vient je te montrerai comment un inquisiteur impérial torture les elfes noirs.

[Hrp] sinon j ai bien aimé l histoire, surtout le coter cruel, continue je veux savoir la suite [hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal EmptySam 14 Avr - 20:50

[ Hrp ] Comment sais tu que c'est un Elfes Noirs ?
mon texte ne trahis que mon physique fluet et ma voccasion d'assassiner rien d'autre ^^

je continu l'écriture du second recit, plus interessant pour les connaisseur ceci n'etait qu'une mise en jambe ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal EmptySam 14 Avr - 21:08

Mais j en est tellement tuer mon cher ami que cela me semble évident !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal EmptyDim 15 Avr - 12:47

Les Répurgateurs impériaux sont là pour torturer les êtres tels que des Elfes Noirs.
L'Inquisition fait partie de notre métier.
Prend garde à ce que je ne t'attrape pas Elfe Noir.
Malgré tout , si tu acceptais de coopérer , tes renseignements pourraient nous être précieux.
_______________________________
"Tu dis ne pas craindre la mort
Alors pourquoi me fuis-tu?"
Borgir Darkmoon , Répurgateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal EmptyDim 15 Avr - 18:36

@ Soundmetal : Ton jeune age te fait dire des choses que tu pourrais ragretter "humains".
tiens ta langue et pris qu'une dague avec ton nom dessus ne se fige pas entre tes homoplates !

@Kyssard : Dans la vie d'un Elfe Noirs je prends les paris pour qu'ils aient torturé plus d'etre comme toi que toi des etres comme eux.

Ceci dit j'ai rien a me reproché, j'ai toujours été courtoi et plutot avenant, meme avec votre sous race.
je gage que les hautes instances de l'Aube Eternelle vous laisse faire n'importe quoi, avec d'honnete citoyen, au nom de votre follie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal EmptyDim 15 Avr - 18:47

Ta dague acerée ne se plantera jamais en travers de mon corps sans qu'une balle de mon pistolet Clair de Lune ne te transperce la cervelle.
Cependant je cesse les hostilités , si tu es présent dans cette taverne ce n'est pas pour assassiner comme le font tes semblables.
Borgir s'approche plus près d'Arkhandzar
Pourrais-tu me parler un peu de ton peuple?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal EmptyDim 15 Avr - 21:09

Que puis je t'apprendre Borgir Darkmoon ?
Il y a tant a dire ... et ma gorge bien sèche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal EmptyDim 15 Avr - 21:29

Explique nous qui est votre monarque , quels sont vos climats .... je ne sais pas parle nous des elfes noirs !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Essence du mal Empty
MessageSujet: Re: Essence du mal   Essence du mal Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Essence du mal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum fermé :: ACCEUIL DU FORUM :: A une table, au comptoir ou au coin du feu-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser