Nouvelle adresse : http://aube-eternelle.bb-fr.com
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Quoi de neuf ici ?
Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyVen 24 Déc - 18:04 par Invité

» -§ corps ravagés, tout espoirs envolés, la fin de l'aube §-
Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyLun 5 Avr - 21:47 par Invité

» Province du Nordland
Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyJeu 5 Nov - 0:12 par Invité

» -§ Bestiaires §- Trolls
Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyMer 14 Oct - 15:53 par Invité

» les pays elfique extérieur.
Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyDim 11 Oct - 22:45 par Invité

» Belle drainei cherhce ami(e)s
Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptySam 10 Oct - 22:56 par Invité

» Interview Deitsu
Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyMer 30 Sep - 16:19 par Invité

» Mortal online
Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyMar 22 Sep - 2:12 par Invité

Tout sur l’Aube Eternelle
OB Tools
Le deal à ne pas rater :
Sélection d’ebooks gratuits en français proposée par La Fnac
Voir le deal

 

 Epilogue : Le début d’une Guerre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Epilogue : Le début d’une Guerre. Empty
MessageSujet: Epilogue : Le début d’une Guerre.   Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyDim 12 Aoû - 22:26

Salutations à vous nobles étrangers, je me nomme Torkaal et je m’en vais vous conter mon histoire.
Je fais parti du peuple des Asurs, nobles parmis les plus nobles créatures de ce monde. J’ai été élevé dans la luxure et dans le calme de notre belle île continent, Ulthuan. Malgré cela, la guerre qui vient de naître à l’est bouscule tout ce calme idyllique et le temps est venu pour notre peuple de reprendre les armes contre la menace qui grandit.
Je fais parti de la garde de Lothern, et membre des Maîtres de Hoeth depuis plusieurs années à présent, et souvent l’on me propose des missions à titre honorifiques et parfois périlleuses…
C’est ainsi qu’il y’a fort longtemps, à l’époque ou mon nom commençait à se faire connaître dans les hautes sphères, que je pris part à une bataille bien loin au nord de notre île, j’allais combattre encore une fois, nos anciens frères de sang, les elfes noirs, les maudits.


Le soleil se couchait à l’horizon, drapé dans sa pélicule teintée de rose, de rouge et de diverses variantes, le vent soufflait sur le bord de ces falaises escarpées et abruptes.
La silhouette s’approcha du bord, respirant à plein poumons l’air vif et frais qui remontait de la mer se mélangeant à l’écume.
Un hainissement se fit entendre derrière lui, le grand elfe se retourna, caressant le museau de sa monture majestueuse et dans un geste fluide et habile, se remit en scelle.


Tout doux mon beau, nous rentrons, je sais qu’il est déjà tard et qu’on m’attend…

Dans un claquement net et rapide, la monture et son maître s’en alla au galop, retournant au plus vite, la nuit tombant au dessus d’eux, vers le village cotier.
En peu de temps, l’elfe arriva au village prés d’une grande bâtisse éclairée d’ou sortait bon nombre de palabres.


Aehl tu as fais à grand train dis moi ! « esquissant un sourire, en caressant la joue de sa bête »

Le cheval se cambra, hainissant de plus belle devant son maître et alla se repaître un peu plus loin au calme.
L’elfe pénétra dans la grande salle, plusieurs elfes se retournèrent et le saluèrent d’un mouvement de tête, il se dirigea vers la table principale ou été étendue une grande carte décrivant visiblement des mouvements d’elfes noirs.


Bonsoir, vous m’excuserez du retard, je surveillais un point précis de la côte avant le coucher du soleil, visiblement tout est calme, pour le moment..

- Le capitaine : hum, approche toi, je vais avoir besoin de certaines de tes lumières.

- Le capitaine : Tu vois ce point précis ? « montra t’il sur la carte »

Oui, qu’y a t’il de spécial ?

- Le capitaine : Nos rapports indiquent que des forces de débarquement elfes noirs ont
été vues labas.

- Le capitaine : tu vas devoir t’y rendre avec un groupe de combats.

C’est si grave pour faire appel à moi ?

- Le capitaine : Je le craints, et de toute façon je ne veux pas prendre de risques, alors tu
iras rejoindre nos hommes en place et ce, prestement.
Bien. « il salua d’un mouvement de tête le capitaine et ses hommes et sorti de la grande salle »

Le grand elfe siffla, appelant sa monture qui rapidement se plaça devant lui.

Il est temps mon ami, le travail nous appele..

Dans un souffle le cavalier et sa monture filèrent comme le vent vers le nord pour rejoindre des compagnons d’armes.
Après plusieurs heures de trajet, il arriva en vue de la côte sombre, on pouvait voir de la fumée s’élever dans le ciel, signe d’une attaque des elfes noirs.
Le visage de l’elfe devint plus sombre et ferme, ses poings tenant fermement les rênes de sa monture.


Nous avons manqué de temps… « serrant les dents »
Hâtons nous Aehl ! il faut agir au plus vite, je ne pensais pas que la situation était si grave.

Le cheval se cabra et fonça, dévalant la colline à toute allure puis s’arrêta prés de la lisière de la forêt, un groupe armé attendait là.
L’elfe s’approcha lentement, montrant ses insignes pour s’identifier.


Salutations camarades.

Les autres elfes le saluèrent rapidement de quelques gestes en silence.
- Un des membres du groupe : Approche toi, nous t’attendions, la situation est grave,
ils viennent de prendre le village prés de la baie, ils sont entrain d’emmener captif plusieurs de nos frères.

J’ai vu la fumée s’élevait et leurs navires au loin, ils ont l’air nombreux cette fois, je commence à comprendre pourquoi on m’a demandé de me déplacer…

Un des guerriers-fantômes approcha furtivement.

- Le guerrier-fantôme : Ils ont une dizaine d’embarcations dont au moins quatre restées
au large en attente, je ne comprends pas trop ce qu’ils attendent pour débarquer aussi mais les autres sont déjà entrain de se remplir de nos frères emmenés de force, maudit soit-il !!

Calme toi, de toute manière dans l’état actuel des choses, il nous faudra des renforts, la simple attaque pour laquelle on m’a fait venir ressemble plus à une réelle invasion et cela doit être remonté à qui de droit.

Faisant signe à un des miliciens, il écrit rapidement une missive marqué de son sceau et le donna avec d’autres consignes.

Hâtes toi, la situation ici va dégénérer rapidement si nos forces d’interventions ne sont pas prévenus à temps, nous essaierons de les retenir un maximum.

- Le milicien : Bien mon seigneur.

Le milicien parti à grande allure sur sa monture, la lettre sur sa ceinture autour de sa taille.

Bien.
Mes amis, nous allons devoir freiner les ardeurs de ces chiens d’elfes noirs !
Le nombre ne nous permettra pas d’en venir à bout, alors usons de tactique, toi Altho ainsi que Bheltas rapprochez vous de ces rochers au sud, vous devrez me faire un rapport précis des moindres mouvements de leurs troupes, nous devons anticiper leur future attaque !

Les deux elfes s’executèrent.



A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Epilogue : Le début d’une Guerre. Empty
MessageSujet: Re: Epilogue : Le début d’une Guerre.   Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyMer 15 Aoû - 19:33

Les trois elfes firent le tour vers la gauche de la forêt, arrivant en vue de la baie, on pouvait entendre les cris des victimes et des esclaves qu’emportaient les drucchis.
Le village en bord de mer était en flamme, il ne restait à priori que des cadavres après leur passage, toutefois, des patrouilles continuaient de se déployer autour du village, étaient ils entrain de préparer quelque chose ?


Un des trois elfes murmura aux autres.

- Tolkan : Ne devrions nous pas rester plus en retrait ? Il y a des patrouilles tout autour du village, nous risquons d’être vus et de mettre en péril notre mission de repérage.

- Ramastin : Il n’a pas tort, il faut attendre que les renforts arrivent sans quoi nous sommes morts…

Et bien, qu’entends je ? aurais-je décelé dans vos voix de la … peur ?
Vous croyez réellement que les renforts vont arriver desuite ? pauvres fous, on ne nous a pas envoyé ici pour attendre gentillement que l’armée nous rejoigne !

Nous devons nous rapprocher du port, il y a des barraquements labas ou nous pourrons nous cacher et voir de plus prés ce qu’ils préparent.

Les deux elfes se regardèrent en soupirant et par dépit acceptèrent de suivre Torkaal.

Furtivement et en se déplaçant rapidement, ils approchèrent d’un des bâtiments du village, le toit était en feu, la fumée et la poussière ambiante semblait cacher leurs odeurs et leurs traces.
Ils réussirent rapidement à rejoindre le fameux barraquement sur le bord de mer, il n’en restait que des amas fumants, mais c’était suffisant pour se cacher et surveiller ce qui se passait.


Nous allons rester un moment ici, j’espère que vous ne craignez pas l’isolement trop long.. ? « dit’il en murmurant aux deux autres elfes »

D’un geste de tête ils lui répondirent par la négative et restèrent ensemble à surveiller les mouvements de la flotte drucchis.

Les archers noires ne cessaient d’arriver, les unes après les autres, on pouvait voir la baie se colorer d’une sombre noirceur, d’immondes chants et hurlements de bêtes se faisaient entendre au large, surement les fameuses créatures maudites qu’on leur avait conté durant l’enfance.
L’échine des trois elfes se dressa, on pouvait voir de la sueur couler de leurs fronts, pourtant ils n’avaient guère de choix que de rester là à attendre et surveiller.


Pendant ce temps, plus au sud, le cavalier envoyé par Torkaal pour prévenir ses supérieurs, traversait la forêt bordant les montagnes du nord d’Ulthuan, lorsque soudainement une flèche sorti de nulle part s’abbatit sur lui, le tuant sur le coup.

La nuit tombante, les trois elfes se décidèrent à bouger de leur cachette, la pénombre allait les recouvrir, au loin sur la baie on pouvait apercevoir les flammes des arches illuminant le ciel au loin.

Vite sortez de là, remontons vers la forêt, ne prenons pas plus de risques, nous savons déjà qu’un probable débarquement se prépare, mais la question que je me pose.. est…, pourquoi ici…

Ils remontèrent vers la colline environnante, restant dans le noir ambiant, leurs yeux fixés sur la côte.

Plusieurs heures passèrent quand soudain, un tremblement mis à l’épreuve les nerfs des trois elfes.
Les drucchis étaient là, leur armée commençait enfin à débarquer sur les terres d’Ulthuan.



A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Epilogue : Le début d’une Guerre. Empty
MessageSujet: Re: Epilogue : Le début d’une Guerre.   Epilogue : Le début d’une Guerre. EmptyVen 17 Aoû - 23:03

Des arches noires s’élancèrent d’immenses créatures maléfiques et monstrueuses, leurs hurlements brisaient l’air comme un éclair ébranlant le ciel.
Les soldats du Roi sorcier avançaient vers l’intérieur des terres, nous furent rapidement désorientés par le nombre, il fallait au plus vite prévenir de ce terrible danger.


Torkaal s’adressa à Ramastin d’un regard, il lui fit le signe de sortir de sa cachette et de partir sur le champ, l’elfe s’exécuta mais dans l’ombre rodait plus d’un danger, il fit quelques pas que des silhouettes sombres apparurent et le saisirent.
Sans demander leurs restes, les ombres tranchèrent la tête du haut-elfe, saisissant de froid et de terreur ses deux compagnons encore cachés.


Soudain un bruit derrière eux les fit se détourner de la scène macabre, ils étaient entourés.

Les deux elfes sortirent leurs armes défiant ces ombres, mais c’était peine perdue, ils étaient trop nombreux, trop fort.


Tolkan, quoi qu’il arrive ne dit rien surtout !!! « s’exclama Torkaal »

- Tolkan : Je… ne veux pas mou…

L’elfe n’eu pas le temps de terminer sa phrase qu’un souffle trancha l’air ambiant, coupant sur l’instant l’infortunée tête du second compagnon. Il ne restait plus qu’un soldat, il était seul face à sa mort.

Une ombre s’approcha et fixa le haut elfe.

- Lache cette arme et suis moi sur l’instant ou tu subiras le même sort que tes compagnons, chien d’Asur.

Les yeux figés sur ceux de l’ombre, le corps tétanisé, il laissa tomber son arme au sol, puis tomba à genoux, la tête penchée en avant, en signe d’abandon.
L’ombre s’approcha et violement frappa sur la tempe du haut elfe qui tomba dans le sommeil.


Les drucchis emmenèrent le dernier survivant elfe dans une caverne proche de la côte, prison amménagée de toute pièce pour ce genre d’expédition de longue date.

Trois jours s’écoulèrent quand il revint à lui, son corps encore engourdi de sa blessure.

Il faisait noir, ses yeux elfiques lui permettait d’entrevoir un filet lumineux venant de plus haut, il était enterré dans la terre, et pour seule compagnie, il n’avait que des cadavres humains décharnés autour de lui, probables esclaves.

Au bout de plusieurs heures un garde drucchis arriva, sans nourriture ni eau, il frappa violement dans le ventre de l’elfe qui mit un moment avant de retrouver son souffle, le sang coulant de ses lèvres.

- Alors chien d’Haut Elfe… on dirait que la chance a tourné court pour toi… « dit-il d’un air sombre, esquissant un sourire »

Torkaal ne répondit pas, trop épuisé par ses blessures et par son état physique après plusieurs jours sans se nourrir.

Le drucchi le releva et le traina par terre jusqu’au bout de la grotte, le soleil éblouissant était comme une dague qui transperçait les orbites de l’elfe.


- Tu vas rester là sans broncher, ou je t’arrache les tripes.. !

L’elfe gisait par terre presque inconscient, attendant la suite de ses tortures qui arriverait hélas prestement.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Epilogue : Le début d’une Guerre. Empty
MessageSujet: Re: Epilogue : Le début d’une Guerre.   Epilogue : Le début d’une Guerre. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Epilogue : Le début d’une Guerre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum fermé :: ACCEUIL DU FORUM :: A une table, au comptoir ou au coin du feu-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser